Le MotoGP pour les nuls

Pour cette nouvelle saison de MotoGP, on vous explique en quoi consiste la plus prestigieuse compétition motocycliste, suivez le guide…

Le MotoGP pourMoto Grand Prix est à la moto ce que la F1 est à l’automobile, la référence en matière de sport et d’innovation. À la différence de son homologue à quatre roues où il n’est pas rare de somnoler durant la moitié de la course, le MotoGP offre un spectacle de tous les instants entre dépassements, rebondissements et risques de chute !

Un petit bout d’histoire

La Fédération Internationale de motocyclisme (FIM) organise le premier championnat du monde en 1949. Au total 6 courses (Grand Prix de Suisse, Pays-Bas, Belgique, etc.) pour 5 catégories : 500 cm3, 350 cm3, 250 cm3, 125 cm3 et side-cars. À l’instar du championnat actuel, les pilotes étaient déjà affiliés à un constructeur moto comme Moto Guzzi, Benelli, BMW ou encore MV Agusta. 

Longtemps, les 500 cm3 ont constitué le sommet de la catégorie, mais en 2012 les 1000cc ont remplacé les 500cc pour le MotoGP. 

Moto3, Moto2 et MotoGP : c’est quoi la différence ?

Le championnat du monde de moto se divise en 3 catégories : Moto3, Moto2 et MotoGP.

Moto3

C’est la catégorie où on retrouve les jeunes pilotes talentueux, les étoiles de demain. L’âge est de minimum 16 ans et ne peut excéder 28 ans. La puissance est limitée à 60cv, mais les motos ne pèsent pas plus de 80kg, un sacré rapport poids-puissance !

  • Châssis prototype
  • Monocylindre
  • 250cc
  • 60cv
  • 245 km/h (vitesse max)

Moto2

C’est l’antichambre de la MotoGP, elle est ouverte à tous les pilotes de plus de 16 ans. Particularité de la catégorie, tous les pilotes roulent avec le même moteur ; le 3 cylindres de la Triumph Street Triple. L’objectif est de faire ressortir la performance des pilotes.

  • Châssis prototype
  • 3 cylindres (origine Triumph)
  • 765cc
  • 140cv
  • 295 km/h (vitesse max)

MotoGP

La catégorie reine, elle rassemble les 24 meilleurs pilotes du monde. Ils sont répartis dans 12 écuries. Parmi elles, Ducati compte 8 motos ! Les pilotes vont se disputer le titre mondial durant 21 Grands Prix. 

  • Chassis prototype
  • 4 cylindres
  • 1000cc
  • 250cv
  • 350 km/h (vitesse max)

Comment fonctionnent les courses ?

Les vendredis et samedis matin sont consacrés aux essais libres. Les pilotes qui ont effectué les 10 meilleurs temps au cours des trois premières séances d’essais libres passent directement en qualification 2. Les autres pilotes disputent la qualification 1 (le repêchage) pour déterminer leur place sur la grille entre la 13ème et 24ème place. Les deux meilleurs pilotes de la Q1 peuvent participer à la Q2, donc 12 pilotes se battent pour obtenir la pole position. Contrairement à la F1 et ses 2 voitures par ligne, 3 motos se positionnent par ligne sur la grille de départ.

Vous me suivez toujours ?

Le dimanche, c’est jour de course. Les 24 pilotes s’élancent de la grille de départ pour se disputer la victoire finale durant environ 45 min et 115 km.

Les favoris

Parmi les 24 pilotes engagés, on vous donne 5 noms à ressortir lors d’une sortie entre motards pour ne pas passer pour un pilote du dimanche. Malheureusement, vous ne pourrez plus sortir le traditionnel : Rossi, il a pris sa retraite la saison passée…

Fabio Quartararo : le champion en titre !

France

Moto : Yamaha

Surnom : El Diablo

Ce sera l’homme à battre cette saison. Impressionnant l’année dernière, le Français part néanmoins avec une machine moins performante en vitesse de pointe. Un déficit de taille face à une concurrence italienne (Ducati) toujours plus affutée. Il devra prendre beaucoup de risques en course pour tenir la cadence. Sera-t-il capable de contenir ses adversaires ?

Francesco Bagnaia : le dauphin aux dents longues

Italie

Moto : Ducati

Surnom : Pecco

L’Italien a fini la saison dernière comme un boulet de canon en remportant les deux derniers Grand Prix. Avec sa Ducati, toujours aussi véloce, il pourrait bien être le grandissime favori s’il parvient à gagner en régularité. Deuxième du défunt championnat, il a soif de revanche.

Jack Miller : boulet rouge

Australie

Moto : Ducati

Surnom : Jackass

Le bouillant Australien a terminé au pied du podium durant l’exercice précédent. À l’instar de son compère Bagnaia, il dispose d’une des machines les plus performantes du plateau. Il pourra encore faire valoir son sens de la glisse grâce à son expérience en Dirt track (course sur une piste ovale en terre). Parfois fantasque, Jack est un fonceur qui pilote à l’instinct

Marc Marquez : en vision trouble

Espagne

Moto : Honda

Surnom : La fourmi

L’Espagnol a connu une saison en enfer en 2020-2021. Entre sa blessure au bras qui l’empêche de débuter la saison, ses nombreuses chutes et ses troubles de vision, il a passé plus de temps à faire des châteaux de sable dans le bac à gravier que sur sa moto. Il peut néanmoins compter sur sa Honda qui a connu de belles évolutions durant l’intersaison et cela, ça crève les yeux….

Joan Mir : l’homme invisible

Espagne

Moto : Suzuki

Surnom : /

Champion en 2020, en remportant seulement une course durant la saison, il brille par sa régularité telle la précision d’une montre suisse. Il pourra bénéficier d’une Suzuki en léger progrès. Avec une seule victoire en 3 saisons de MotoGP, il faudra surtout voir le nombre de fois qu’il pose les pieds sur le podium.

Les constructeurs  

  • Aprilia
  • Ducati
  • Honda
  • Ktm
  • Suzuki
  • Yamaha

Calendrier

06 mars : Qatar

20 mars : Indonésie   

03 avril : Argentine

10 avril : Amériques

24 avril : Portugal

01 mai : Espagne

15 mai : France

29 mai : Italie

05 juin : Catalogne

19 juin : Allemagne

26 juin : Pays-Bas

10 juillet : Finlande

07 août : Grande-Bretagne

21 août : Autriche

04 septembre : Saint-Marin

18 septembre : Aragon

25 septembre : Japon

02 octobre : Thaïlande

16 octobre : Australie

23 octobre : Malaisie

06 novembre : Valence

Où suivre la saison

MotoGP videopass 2022 : 200$ (environ)

Utiliser un VPN, branchez-vous en Belgique pour regarder tous les Grands Prix gratuitement sur la RTBF Sport

Avec tout cela vous devriez maintenant être en mesure de parler MotoGP lors de vos prochaines sorties entre motards !

Si vous êtes plutôt du genre à regarder, voici notre version vidéo:

3 thoughts on “Le MotoGP pour les nuls

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.