Éric Ménard au GS Trophy 2018

Vous êtes motards au Québec, il y a donc de fortes chances que vous connaissiez Eric Ménard, le chroniqueur et journaliste moto. Si l’enduro et l’aventure vous intéresse, vous connaissez aussi probablement le GS Trophy. Alors que débute aujourd’Hui même le GS Trophy 2020, on fait un retour sur l’édition 2018 à laquelle participait le bonhomme.

Mais saviez-vous qu’Eric Ménard avait participé au GS Trophy en Mongolie en 2018 ?

La Mongolie, pays mythique pour de nombreux motards, au même titre que la Namibie, le Sahara, l’Amérique du Sud ou l’Inde, nous offre des paysages souvent désertiques, avec ou sans sable. Un désert d’herbe et de plaines à perte de vue. On peut y rouler à peu près partout, route ou pas et tracer notre propre chemin, la liberté absolue, chère à tant d’entre nous.

Le GS Trophy s’y retrouve en 2018 avec les meilleurs pilotes de 19 pays sélectionnés au cours de Challenges organisés pas BMW.

Ils rouleront sur des GS1200 Rallye flambant neuves spécialement préparées. Êtes-vous assez jaloux comme ça ? moi oui !

Cette moto offre une bonne position de conduite, un confort, une puissance et une impression de légèreté qui conviennent parfaitement au type de terrain rencontré.

Tout est organisé par BMW, qui vous vous en doutez, ne laisse rien au hasard. Motos identifiées aux pilotes, tenues identiques pour tous etc…

Le rendez-vous est fixé à Oulan-Bator, la capitale du pays, pour le départ.

L’événement comporte plusieurs épreuves d’habileté hors-route entrecoupées de section roulantes sur des pistes en plus ou moins bon état, auxquelles on ajoute diverses épreuves de mécanique ou d’orientation.

Le GS Trophy, ce n’est pas une ballade, c’est une vraie compétition. Au fil des jours, les concurrents traversent des vallées, des canyons, des gués de rivières dans des paysages tout à fait différents de ce que l’on retrouve par chez ici.

Quand l’occasion se présente, ils ont la chance de rencontrer des habitants qui semblent particulièrement accueillants.

Une série de 6 vidéos à ne pas manquer pour suivre les aventures de gars de chez nous à l’autre bout du monde. Et si vous avez encore de la place sur votre Bucket List, ce sera à ajouter … (moi j’en ai plus).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *