Revue: Can-Am Ryker 2019 Édition Rallye

Direction la Beauce en ce matin du 1er juin 2019 car nous attend la-bas notre véhicule d’essai, le Ryker 2019 édition Rallye que L’équipe Motopro de St-Georges-de-Beauce a la gentillesse de nous prêter afin d’en faire la revue.

Chez L’Équipe Motopro de St-Georges

Premier contact

La ligne du véhicule, résolument plus actuelle et vraiment plus agressive, est agréable a regarder. La calandre rectangulaire affirme sans équivoque le caractère de la machine. Quant au style minimaliste et épuré de l’ensemble, lui aussi nous annonce un coté plus racé et joueur que les Spyders en général.

Le Ryker brille de simplicité à l’usage avec un sélecteur unique pour la marche avant / arrière, le freinage centralisé via une seule pédale situé comme il se doit à droite du véhicule et finalement la poignée des gaz pour faire avancé la bête. Pas de levier d’embrayage, boîte CVT de série le remplaçant ni de levier de frein au guidon.

Confort pour deux

La position de conduite s’apparente à celle que les connaisseurs de Spyder ont découverte il y a maintenant quelques années avec le Spyder F3. Cette position permet d’être embarqué à l’intérieur du véhicule plutôt que déposé dessus. Trois modes de conduite, Eco/Sport/Rallye, ce qui annonce du plaisir lors de sorties hors des routes asphaltées et de la place pour deux passagers comme il se doit pour préserver la paix dans les ménages.

La Beauce

C’est une beau coin de pays au sud de la ville de Québec qui fait partie de la grande région de Chaudière-Appalaches. Les routes y sont variées et le long de la rivière Chaudière les paysages y sont jolis. Si vous voulez vous y promener et découvrir leur belle région sachez que les Beaucerons sont reconnu pour leur caractère bien trempé, leur esprit d’entrepreunariat mais aussi pour leur belle hospitalité.

Accueil impeccable des Beaucerons!

On roule sur l’asphalte

Les kilomètres de la journée de tournage vont bon train et la simplicité du Ryker séduit l’essayeur car son roulage est agréable et se fait dans un grand confort grâce entre autre à une selle très accommodante et la possibilité de configurer l’espace pilotage aux mensurations de l’opérateur afin de maximiser l’expérience.

Pour se faire la position du guidon ainsi que des repose-pieds du pilote sont ajustables. Côté roulage, les deux moments durant lesquels l’ADN du Spyder s’invite dans celui du Ryker c’est lors de la prise de courbe. Moins prononcé que sur le Spyder, l’effet de déport du pilote vers l’extérieur de la machine se fait tout de même ressentir. Comme pour ses prédécesseurs, il demande un petit déhanchement de la personne au guidon vers l’intérieur du virage afin de bien contrer le phénomène. L’autre moment c’est la tenue de cap sur route déformée. Cela demande une certaine vigilance car le véhicule tend à suivre les déformations rencontrées, mais sans inquiétude car après avoir constaté le phénomène le pilote n’aura aucun mal à s’adapter et à diriger l’engin.

Pour le reste, tel que Martin Auger de BRP nous en avait parlé lors de notre rencontre du salon de la moto de Québec, le Twist & Go fonctionne à merveille. Pas besoin de se compliquer la vie au guidon du Ryker. On le démarre, on tourne la poignée des gaz et le plaisir fait instantanément son apparition.

La suspension fait un beau boulot et gomme à peu près toutes les imperfections de la route. La boîte CVT garde le régime moteur constant et aux alentours des 8000 Tr/Min à 100 Km/H ce qui fait que le véhicule semble quelque peu bruyant à haut régime, mais rapidement on oublie ce détail et on se laisse charmer par le décor des routes empruntées. La consommation semble très raisonnable car après une journée de tournage et de roulage nous n’avons que très peu entamé le réservoir d’essence.

On roule hors route

Allez hop, une petite glissade grâce au mode Rallye!

Sur les routes non-pavées le Ryker vient gommer une grande tristesse que j’avais lorsque j’étais moi-même propriétaire d’un Spyder. Effectivement avec la première génération de l’arachnide mobile, lors de la rencontre d’une route non asphaltée cela devenait très compliqué car l’anti-patinage coupait les gaz et dès lors les sorties hors route devenaient très compliquées et peu agréable.

Finie cette époque avec le Ryker édition Rallye, on passe la cartographie moteur en mode rallye et l’anti patinage devient alors permissif et assure de belles sorties hors chemin pavé. Mais rassurez-vous passagers arrières, BRP ne vous met pas à la merci de n’importe quelle tête brûlée du sentier, dès que les repose-pieds arrière sont descendus, l’assistance à la traction se replace au mode le plus élevé pour plus de sérénité.

Les commodités

Niveau rangement, là et par rapport aux autres véhicules routiers de la gamme BRP, le Ryker ne fait pas le poids. Le minuscule compartiment de 7 litres en avant de la petite planche de bord ne vous servira mesdames qu’à ranger ce que ma mère appelait un  »baise en ville » ou encore le manuel du proprio et les enregistrements de la machine. Si vous en voulez plus il vous faudra obligatoirement l’équiper d’une valise rigide latéral (fort jolie au demeurant) et/ou d’un top case au besoin.

Pour ce qui est de personnaliser l’équipement, aucun problème car le catalogue de pièces de BRP est quasiment infini afin que le véhicule reflète la personnalité de son propriétaire.

Les specs

Planche de bord très lisible, tout l’Messentiel s’y retrouve
  • Deux modèles – Ryker standard et Édition Rallye
  • Deux motorisations disponibles : 600 Cc (Édition standard uniquement) / 900 Cc en option sur le Ryker Standard et seule motorisation disponible sur L’édition Rallye
  • 600CC de 50 Ch @ 7300 Tr/Min – 58.3 Lb-Pi de couple @ 6500 Tr/Min
  • 900CC de 82 Ch @ 8000 Tr/Min – 58.3 Lb-Pi de couple @ 6500 Tr/Min
  • Refroidi au liquide
  • Transmission : automatique – Boîte CVT avec marche arrière
  • Ryker Standard amortisseur SACHS avec réglage de la précharge
  • Ryker Rallye amortisseur KYB HPG 4 réglages de compression et réglable en précharge
  • Reservoir 20 Litres
  • Prise USB
  • Ryker Standard – Deux cartographies moteur – Eco et Sport
  • Ryker Rallye – Trois cartographies moteur – Eco, Sport et Rallye
  • PDSF édtion standard : Affiché au site web BRP – À partir de 11309$
  • PDSF Édition Rallye: Affiché au site web BRP – À partir de 14809$
  • Frein ABS de série
  • Anti-Patinage de série

En conclusion

Elle fut bien plaisante cette balade en Ryker. Le véhicule est vraiment le fun, destiné à une clientèle plus jeune, plus dynamique. Disponible dans de nombreuses couleurs avec autant d’accessoires que votre imagination peut en rêver.

Il est confortable, la consommation est très raisonnable, les coûts d’entretien minimes. Si vous avez besoin d’un argument supplémentaire pour faire l’acquisition du Ryker, sachez qu’au Québec, nul besoin d’un permis moto. Suivez simplement la formation de quelques heures souvent fournie par le concessionaire et le tour sera joué.

Remerciements à Frédérick Caron de L’équipe Motopro de St-Georges-de-Beauce et passez voir l’équipe en concession, ça leur fera plaisir de vous présenter la gamme de véhicule BRP!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *