Le retour des Rouges

Des qualifications jusqu’au dernier tour en piste du GP, Francesco Bagnaia (Ducati) a dominé la manche espagnole.

Annoncé comme un favoris à la couronne mondiale, l’Italien Bagnaia n’avait pas encore franchement brillé. Trop de pression ou trop d’attente du clan rouge ? il semblerait que Pecco ait retrouvé son niveau de la saison dernière (2ème du championnat). En Espagne, il prouve que la Ducati peut gagner même sur un circuit sinueux. Parti en pole, il n’a été inquiété que durant les premiers tours par Fabio Quartararo (Yamaha). Ce dernier fait, d’ailleurs, la bonne opération au championnat en confortant sa place de leader.

Aleix fait de la résistance

La surprise du week-end vient d’Aleix Espargaró et son Aprilia qui terminent sur la 3ème marche du podium après avoir dépassé en une fois Jack Miller (Ducati) et Marc Márquez (Honda), excusez du peu ! Course après course, l’ainé des frères Espargaró continue de faire bonne impression, peut-il se mêler à la course au titre ?

De son côté Jorge Martín (Pramac Ducati) a chuté une 4ème fois en 6 Grand Prix. Celui que l’on annonce avec insistance pour remplacer J. Miller chez Ducati est en train de voir son crédit s’amincir, tout profit pour le jeune Enea Bastianini.

À noter aussi, la chute de la fourmi qui transforme son coude en 3ème roue, du grand Marc Márquez !

Dimanche 15 mai, les pilotes poseront les roues en France sur le circuit Bugatti pour une nouvelle marseillaise ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.