Féroce Bestia

Enea Bastianini (Gresini-Ducati) signe sa 3ème victoire de la saison après avoir fait craquer son compatriote dans les ultimes tours.

Les 110 000 spectateurs du Grand-Prix de France espéraient entendre la marseillaise, mais c’est une nouvelle fois l’hymne italien qui a résonné.
Les deux Ducati officielles prennent un excellent départ et Bagnaia mène devant Miller. Après 12 tours, Enea Bastianini remonte à la deuxième place. Patient, l’Italien met la pression sur Francesco Bagnaia durant 9 tours. Le pilote Gresini finit par faire craquer Pecco qui tire tout droit dans un virage. Dépassé par une Ducati 2021, Bagnaia a dû mal à soutenir la comparaison et chute un tour plus tard abandonnant de gros points pour le championnat. Régulier, Jack Miller finit second de la manche française et Aleix Espargaró (Aprilia) complète le podium.
Les Français Fabio Quartararo (Yamaha) et Johann Zarco (Pramac-Ducati) finissent respectivement 4 et 5.

La fin de Suzuki

Annoncé il y a deux semaines, c’est désormais officiel. Suzuki ne sera plus présent en MotoGP la saison prochaine. Ce retrait s’explique principalement par des raisons économiques. Alors que Rins et Mirr commençaient à trouver un bon rythme en championnat, la nouvelle les a chamboulée. Tous deux ont, en effet, chuté durant le GP de France. Deux pilotes talentueux qui doivent maintenant trouver une nouvelle machine.

Au championnat, Fabio conserve la tête avec seulement 4 points d’avance sur Aleix Espargaró et 8 sur Enea Bastianini, haletant !

Dimanche 29 mai, les pilotes se retrouvent sur l’un des circuits les plus rapides du championnat, le Mugello.

Le MotoGP vous intéresse, mais vous n’y connaissez pas grand chose ? Notre vidéo : le MotoGP pour les nuls est faite pour vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.