20 septembre 2021

Mon week-end en Pan-America

À l’occasion, Tous Motards reçoit une revue moto écrite en collaboration spéciale. C’est avec plaisir que nous partageons l’article de Simon Poudrette sur le Harley Davidson Pan-America.

Infos sur l’auteur

Je fais de la moto depuis 2000.  J’ai eu plusieurs motos au fil des ans, mais la catégorie aventure est celle qui me rejoint le plus. Je roule depuis fin 2017 une KTM 1190 Adventure 2015, et depuis 2007, une KTM 950 Adventure 2004.  J’ai parcouru le continent de long en large sur ces 2 motos, sur route et hors-route.

L’essai

J’ai eu la chance de rouler la toute nouvelle Pan-America Special de Harley Davidson le weekend dernier. J’ai fait un peu plus de 500 km à son guidon au total, dont 350 sur les routes secondaires non pavées des cantons de l’est dans le cadre d’une randonnée que j’organisais pour Moto Trail Aventure (https://www.mototrailaventure.ca/).

Bien entourée d’une Pan-America et d’une Livewire

Vendredi, 17h30, je suis chez Léo Harley-Davidson à Brossard pour prendre possession de leur Pan-America Special. La moto m’attend à côté d’une Livewire et d’une Pan-America régulière. Je fais un tour rapide de la moto et de ses fonctions avec le vendeur, et je prends la route pour aller montrer ça à mes parents.

Première impression : super facile à prendre en main.  La moto est bien balancée, c’est facile d’être «smooth» avec l’accélérateur et l’embrayage (plus qu’avec ma 1190).

Côté ergonomie, il y a beaucoup de boutons sur le guidon.  Quelques boutons font les mêmes fonctions selon où vous êtes dans les menus du tableau de bord.  Il y a un bouton « home » qui ramène au menu de base (vitesse, compte tour, horloge, totalisateurs, température et essence), bien pratique.Ça demande un peu de temps pour bien comprendre les différents menus, mais la navigation d’une page à l’autre est facile et les infos sont bien présentées.

https://m.tousmotards.com/youtube/channel/tm_abo
Abonnez-vous à notre chaîne Youtube
pour regarder les essais en vidéo!

La position sur la moto est bonne, ça ressemble beaucoup à ma KTM 1190 Adventure.  Le guidon de la Harley est plus large (comme sur une BMW). La selle s’ajuste en 2 hauteurs, je l’ai placé en position haute.  Grâce au ARH*, j’avais les 2 pieds bien au sol (je suis habitué d’être sur la pointe des pieds). Parlant de la selle, elle est très confortable, jamais au cours du weekend mon postérieur a réclamé une pause.

C’est quoi le ARH ?  C’est le Active Ride Height, un système qui abaisse la moto aux arrêts pour avoir les deux bien bien au sol.  C’est une option de 1000$, qui fonctionne très bien, et qui est imperceptible.  Si vous avez des jambes un peu courtes, c’est intéressant. Il est possible de désactiver le système, ce qui est utile en hors-route pour avoir le maximum de garde au sol en tout temps. Avec le système ARH désactivé, même avec la selle en position haute, la moto est moins haute que ma 1190 (que je roule toujours avec la selle haute).

La Pan-América Special est « full equiped » comme on dit : régulateur de vitesse, pare-brise ajustable en hauteur, protèges mains, suspension électronique avec différents modes, tableau de bord TFT tactile, plaque de protection moteur, béquille centrale.Les roues de broches sont en option sur la Special, tout comme le ARH.

Harley a une application pour téléphone intelligent qui permet de charger des fichiers GPX pour la navigation et d’afficher le parcours au tableau de bord.  Pour le moment, ce n’est pas à point, l’appli plante (j’avais lu là dessus sur une page Facebook, ils travaillent sur une mise à jour).  J’ai utilisé mon GPS tout au long du weekend. Lorsque l’application fonctionnera sans faute, ça va être super pratique.  L’écran offre une belle résolution et est grand.

Le moteur, ça a l’air de quoi ? Nous sommes loin, très loin du traditionnel V-twin Harley.  Nous sommes dans les ligues majeures ici : 150 chevaux, tout près de 100 lbs-pi de couple. Le moteur aime tourner, il ne s’essouffle jamais. Ça tire fort, mais sans être brutal comme ma 1190 peut l’être à l’ouverture des gaz. Il y a très peu de vibration (moins que ma 1190), le son du moteur est le fun (ça vient surtout de la boite à air).  Le silencieux stock n’émet pas beaucoup de son, mais on m’a dit que la moto sonne bien quand. J’ai hâte d’entendre ce que les fabricants de silencieux vont faire.
La protection au vent est bonne, le pare-brise est facile à ajuster en roulant avec la main gauche.  J’ai roulé sur l’autoroute avec ma visière ouverte (en portant des lunettes soleil) sans avoir trop d’air sur le visage. Le cruise control fonctionne bien.  Jumelé à la bonne protection au vent, ça permet de faire de l’autoroute confortablement et sans stress.

Les freins sont puissants et faciles à moduler, que se soit sur asphalte ou hors route.  Selon le mode de conduite choisi, l’ABS s’ajuste (en « offroad plus », l’ABS est désactivé sur la roue arrière).

La moto d’essai était chaussée de Michelin Anakee Wild, qui offrent un bon compromis route et hors-route, en ayant un bon grip rassurant en tout temps.  C’est ce que je roule sur ma KTM 1190.  Ils donnent un excellent contrôle de la moto sur les chemins, ce qui m’a permis de faire de jolis drifts en 1re, 2e et 3e vitesse, à condition de désactiver le contrôle de traction (que j’ai trouvé efficace, mais un peu trop intrusif à mon goût).

Au niveau de la suspension, en changeant de mode de conduite, ça change aussi les réglages de suspension.  J’ai roulé la plupart du temps en « offroad plus », ce qui était assez confortable. La ride est plus confortable que ma 1190, aucun doute là dessus. Il y a possibilité de programmer deux modes de conduite sur mesure (suspension, contrôle de traction, moteur), en plus des modes « rain », « road »,, « sport », « offroad » et « offroad plus ».  Chaque mode change vraiment le comportement de la moto.

Comment ça se comporte sur route ?

Comme j’ai déjà mentionné, la Pan-America est très facile à prendre en main.  Les manœuvres à basse vitesse sont faciles à faire.  Sur route, elle est très stable, et le moteur a une excellente réserve de puissance pour faire des dépassements.  Le comportement en courbe est excellent, on sent la moto bien plantée.  J’ai roulé en mode « road » et un peu en mode « sport » sur la route.  Le mode « sport » est effectivement sportif !  Le moteur devient très vif, la suspension se durcit.

Et hors-route ?

J’ai roulé en mode »offroad plus ». Le comportement est très bon.  La moto est facile à inscrire en virage, stable, facile à drifter et les freinages sont exemplaires (merci Michelin Anakee Wild !). Sur la planche à laver, la suspension était un peu sèche. Sur une petite route sinueuse, j’ai augmenté le rythme, la Pan-America n’a pas bronché.  Deuxième, troisième, quatrième vitesse, gros freinage, virage, reprise en drift…  Du gros fun à piloter !

En conclusion

La moto est bien née, elle est promise à un bel avenir ! Les fabricants d’accessoires commencent à faire des annonces de développement de produits, ça sera intéressant à suivre. Si vous êtes sur le marché pour une grosse aventurière haut de gamme, allez l’essayer, vous serez surpris.  C’est une excellente moto à tout faire.

Un énorme merci à Sylvain Bergeron, Patrick Lavigne, Jonathan Haman et Léo Harley-Davidson pour avoir rendu ce weekend d’essai possible

Plus
Moteur
Protection au vent
Confort de la selle
Facilité de prise en main
Comportement sportif

Moins
Traction control trop intrusif
Électronique un peu complexe
Levier de vitesse un peu dur
Miroirs, protèges mains et skid plate d’origine peu adapté au hors-route sérieux (c’est facile à changer)

Du beau temps, une bonne moto et une bonne glace. La vie est belle!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *