900 kilomètres de plaisir

C’est bien loin de la maison que nous mettons la citadine MT03 à l’épreuve. Plus précisément, dans la région de Lac Mégantic. Malgré son orientation naturelle vers le bitume échauffé des grandes villes, là où elle évolue avec aisance dans d’autres parties du globe. Tous Motards vous propose de présenter ses courbes fines, élancées et incisives dans la campagne Québécoise là où elle on ne l’attend pas vraiment.

T pour Torque

Elle n’en manque pas la petite Yamaha de volonté, le bicylindre de 321cc ne triche pas l’appellation MT de la série. Elle nous offre trois premiers rapports dignes de ses origines. Par la suite les trois suivants sont bluffants d’efficacité. Elle n’a pas la vivacité et le côté joueur du CP2 de la 07 ou l’allonge tonitruante de la MT10 mais honnêtement, elle est remplie de ressources et d’agréments. Sur les longues portions d’autoroute elle se place à mi régime aux alentours de 7000 Tr/min à 115 km/h et ce sans rechigner.

T pour Town

Si c’est en ville que cette MT se doit d’évoluer, ne vous gênez surtout pas pour l’emmener en longue balade et lui faire respirer l’air du large. Le confort du banc, la position de conduite et la vivacité du train avant vous combleront autant dans les dédales de la ville que dans les twisties d’une route sinueuse. Bien entendu dans cette deuxième éventualité vous la travaillerez plus haut dans les tours afin de tirer le meilleur de la bête a une allure raisonnable. Sur autoroute vous serez exposés aux éléments et les plus grands gabarits auront de la difficulté à trouver l’espace nécessaire pour être parfaitement confortable. Mais de mon côté mon mètre 83 où 6′ je me suis positionné de façon sportive sur la machine et j’ai avalé les kilomètres sans problèmes.

T pour beauTé

Bon tout ne rimant pas en T laissez moi le plaisir de dériver un peu afin de vous entretenir de cette très jolie machine. Yamaha nous propose en cette MT03 une machine fort attrayante côté look. De belles formes bien travaillées ainsi que des couleurs qui s’harmonisent et se conjuguent de superbes façons. Le modèle que nous avons en revue avec ses roues orange, respire la jeunesse et le bon goût. Ni trop, ni trop peux! Le masque avant est minimaliste: un œil de cyclope et deux bandes LED histoire de bien affirmer la petite au sein de la famille MT, voilà pour l’éclairage avant. Clignotants LED fort jolis, lumière de freinage arrière stylisée, rétroviseurs à la mode qui permettent de bien voir en arrière, un écran LCD complet et très facile à lire (pas de TFT et c’est très bien car cela permet j’imagine de garder la machine dans une gamme de prix très accessible). Bien sûr quelques petits détails qui mon sautés aux yeux: les boutons de remise à zéro et de navigation du tableau de bord seraient perfectibles car très petits et difficiles à manipuler et le klaxon mal intégré. Cependant la bébé MT demeure un vrai régal pour les yeux.

T pour Tout le reste

Fourche 37 mm KYB inversée en avant et mono amortisseur arrière réglable en précontrainte, deux autres éléments qui contribue au plaisir de rouler la 03. Mais attendez ce n’est pas fini!

  • Freinage ABS
  • Confort de la selle et position de conduite somme toute très agréable même pour les grands gabarits.
  • Boîte six vitesses aux rapports bien étagés afin de délivrer une belle puissance et une bonne explosivité dans les premiers rapports.
  • 42Hp @ 10750 Tr/M
  • 21,7 Lbs/Ft de torque @ 9000 Tr/M
  • 169 Kg TPF
  • Réservoir 14 litres
  • Moyenne de conso – 4L/100
  • Hauteur de siège: 780mm
  • Moins de 6000$ (5899.00$ PDSF au moment d’écrire l’article)

Alors demandez moi si après quelques kilomètres au guidon de cette petite Yam je ne regrettais pas d’avoir à la fois 50 ans et les 75 lbs de plus qu’au jour de mes 18 ans? Qu’est ce que j’aurais aimé commencer la moto sur ce type de machine. Belle, finie avec soin, offrant des performances surprenantes et un agrément de conduite absolument bluffant. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *