Revue: CF Moto 650 NK 2015

Quel beau coin que le secteur de St-Armand en Montérégie pour amener une chinoise en balade. C’est certain que le dépaysement doit-être absolu pour elle car nous sommes loin de Hangzhou là où elle a vu le jour. Mais bon, je me dis qu’après deux ou trois belles courbes sur le chemin Dutch, nous aurons fait connaissance et qu’elle appréciera encore plus son pays d’adoption.

Rien de grandiose, mais il s’acquitte de la tâche.

Je ne vous l’ai pas présentée… Désolé! CF moto 650NK 2015, robe orange brûlé. Bicylindre parallèle de 649.3 CC, 60 HP @ 9000 Tr-Min pour 41 Lb-Ft @ 7000 Tr-Min, couplé à une boite 6 rapports. Une masse de 203 Kg ou 445 Lbs environ, un réservoir de 17 litres et voilà, je vous la présente pratiquement toute nue, plus de secrets… Eh bien non, il reste le plus important, le ressenti, le plaisir et tout ces petits trucs qui font qu’on pourrait l’aimer ou la détester.

D’entrée de jeu, je la trouve assez jolie. Pas exceptionnellement sexy c’est vrai, mais jolie. Le coloris n’est pas complètement égal et quelques différences sont notables entre certaines pièces de carrosserie, mais rien pour nous faire saigner des yeux. Les lignes sont plutôt harmonieuses et la finition est honnête.

Les commodos sont des plus dépouillés.

Pour l’équipement embarqué, là elle ne nous éblouit pas car c’est assez basique et reflète en un certain sens, le prix à laquelle cette moto était vendue. Les commodos sont fonctionnels et sans surprise. La planche de bord est très simple avec son gros compte-tour et sont indicateur de vitesse analogique. Les informations disponibles sont assez complètes: jauge de carburant, indicateur de charge de la batterie, température moteur mais livré sans plus de flafla qu’un œuf au plat! Pas sel, pas de poivre, pas d’abs ou de contrôle de la traction.

Au niveau de la route, là encore nous baignons en eau tiède. La moto est agréable, les accélérations bien franches en haut de 4000 tours et le comportement général acceptable pour un usage régulier. Le freinage est bon sans être exceptionnel mais sans ABS il demande quand même du doigté. Niveau confort, pas si mal, j’ai connu des selleries plus moelleuses et je doute fort que l’on puisse réussir l’Iron Butt sur cette moto! Là ou ça va un peu moins bien c’est au niveau des suspensions et du ressentit lorsque l’on circule sur chaussée moins lisse. C’est assez raide, voire sec, peu ou pas de progressivité et un ressentit sur la prise d’angle pas toujours rassurant, surtout si vous poussez la machine dans ses retranchements, pas très difficiles à atteindre. Le châssis encore là fait le travail mais si vous le sollicitez trop, il vous renvoie l’information de son inconfort. Méfiance en sortie de courbes à ne pas tordre les ouïes de la poignée trop brusquement car sans contrôle de traction la faute peut arriver vite, malgré une puissance livrée de façon plutôt linéaire et qui reste contenue afin de ne pas se faire peur.

Si vous désirez en acquérir une sur le marché d’occasion, chaussez-la de bons pneus, ajustez les suspensions en fonction de votre gabarit et votre façon de piloter. À partir de là, faites-vous plaisir en respectant autant les limites de cette petite moto que les vôtres. Elle se montrera idéale pour les plus débutants. Sans une batterie d’auxiliaires à la conduite, elle vous permettra de développer une finesse de pilotage et sera une bonne première moto, avant de rechercher une nouvelle partenaire qui saura combler les petits manques de la CF Moto 650NK.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *